7 conseils pour réussir votre Business Plan

7 conseils pour réussir votre Business Plan

Le business plan est le document de référence qui va permettre, à vous et aux futurs investisseurs d’avoir une idée concrète du projet.

C’est grâce à ce document qu’ils vont décider de croire en votre projet.

Vous l’aurez compris, le business plan est d’une importance capitale et il faudra donc vérifier la qualité des informations fournies.

De l’élaboration à la conception, il y a certaines règles à respecter, voici le détail en 7 étapes :

1. Le résumé opérationnel 

C’est une partie du business plan très courte (deux pages maximum) et d’une grande importance. Le but du résumé opérationnel est de résumer l’essentiel et de donner une vision globale du projet.

Il doit contenir : le nom de l’entreprise, la nature de son activité, les valeurs et l’histoire du projet, l’audience cible ainsi que la typologie du marché (concurrents, taille, opportunités).

2. Présenter l’équipe

Dans cette partie, il est nécessaire de présenter la formation, le parcours et les compétences de chaque membre de l’équipe. Le rôle de chaque co-fondateur, futurs associés de l’entreprise, devra également être précisé dans le business plan. Il est également nécessaire de désigner la personne qui aura le rôle de représentant légal de la société et de dirigeant.

Le but est de mettre en avant la diversité des compétences de l’équipe afin de convaincre les potentiels financeurs et partenaires de la pertinence de son projet.

3. Réaliser une étude de marché 

L’étude de marché doit contenir :

  • L’offre

  • La demande

  • Les avantages concurrentiels

4. Définir et élaborer sa stratégie commerciale et sa stratégie de communication 

Pour la stratégie commerciale, il suffit d’utiliser la méthode des 4P :

  • Prix : il faut établir une liste de l’offre de produits et/ou services de son entreprise, les formules proposées et détailler les prix.

  • Produit : un catalogue des biens et/ou services doit être dressé, avec leurs caractéristiques, leurs atouts de différenciation, les packs proposés, les offres promotionnelles, etc.

  • Place (distribution) : la stratégie de distribution doit être définie avec soin. Il faut déterminer par quels canaux l’entreprise vendra ses produits ou services (boutique physique, en ligne, en passant par des distributeurs ou autres intermédiaires, etc.).

  • Promotion (communication) : ce point correspond à la stratégie de communication.

La stratégie de communication permet de :

  • Définir l’image de son entreprise : donner une identité propre à son entreprise en choisissant sa charte graphique et son discours commercial.
  • Faire connaître son entreprise : il faut déterminer les canaux qui seront exploités pour faire la promotion de son entreprise (création d’un site web, distribution de flyers, réseaux sociaux, journaux, TV, publicité dans les transports…).

5. Définir le modèle économique

Deux tableaux doivent impérativement figurer afin de présenter son modèle économique :

  • Tableau sur le chiffre d’affaires minimum espéré

Ce tableau doit présenter, de façon réaliste, le chiffre d’affaires espéré. Pour cela, il faut estimer :

Le nombre de ventes réalisables par jour et le panier moyen d’un consommateur.

Les coûts liés à la création et au fonctionnement de son entreprise (loyer si location d’un local, coût de fabrication du produit ou de fourniture du service, coûts d’achat des matières premières, remboursement d’un emprunt, impôts, salaires, rémunération des dirigeants, etc.).

  • Tableau sur le plan de financement

Encore une fois, il s’agit d’être réaliste. Minimiser volontairement ses besoins financiers pour obtenir des financements plus facilement serait une erreur. Cela serait interprété comme une mauvaise anticipation de la part de l’équipe dirigeante.

Le plan de financement doit décrire :

La totalité des besoins nécessaires pour lancer son activité ;

Les ressources déjà mobilisées (ressources internes).

Résultat : la différence entre les deux permet de déterminer son besoin de financement extérieur.

6. Choisir la forme juridique de son entreprise

En fonction du statut juridique choisi, les régimes fiscal et social applicables et les dépenses afférentes (régime d’imposition, charges sociales et frais administratifs) seront différents. Ces frais doivent être pris en compte dans le prévisionnel des dépenses de création et de fonctionnement de son entreprise.

 

7. Trouver des financements

À ce stade de rédaction de son business plan, l’entrepreneur a en mains tous les éléments clés qui caractériseront son entreprise et qui lui permettront d’atteindre, à terme, le seuil de rentabilité. Pour finir de construire un business plan, il ne reste plus qu’à détailler les solutions de financement externes de son entreprise.